Actualités – Retour d’expérience : Alice, en stage au siège de l’OSCE à Vienne

Accueil » L’école » Ses actualités » Actualités – Retour d’expérience : Alice, en stage au siège de l’OSCE à Vienne

Retour d’expérience : Alice, en stage au siège de l’OSCE à Vienne

Alice, pour valider ton M2 Stratégie, Sécurité et Politiques de Défense), tu as réalisé un stage à l’OSCE de Vienne. Raconte-nous ton expérience…

J’ai intégré HEIP en M1 Diplomatie et Affaires Publiques, après avoir terminé une double licence Histoire Sciences politiques à l’Université Paris VIII (obtenues mention). J’ai ensuite poursuivi mon cursus dans le M2 Stratégie Sécurité et Politiques de Défense.

Pour obtenir le Master 2, un stage de 6 mois est obligatoire. J’ai effectué de nombreuses candidatures, notamment sur la Biep (la Bourse Interministérielle à l’Emploi public). J’avais la volonté ferme de partir à l’étranger : il me semblait indispensable de renforcer mon anglais, mais également de « sortir de ma zone de confort »…

L’OSCE, l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe est une organisation internationale qui m’attirait beaucoup. Nous avons eu la chance d’avoir, pour directeur de programme master, l’ancien ambassadeur de la France à l’OSCE, Jean-Marc Journot, qui nous a longuement expliqué les rouages de cette organisation, basée à Vienne. J’ai donc postulé sur la Biep, eu un entretien et obtenu ce stage. Pendant 6 mois, je suis donc installée à Vienne, et je travaille pour la Représentation Permanente de la France auprès de l’OSCE.

Mon stage se divise en deux missions principales : je rédige les comptes-rendus du Conseil Permanent (qui se tient toutes les semaines) et j’assure la correspondance diplomatique entre les directions générales à Paris et la délégation. Ce stage me permet d’avoir un aperçu exhaustif du fonctionnement des relations internationales, sur un spectre de thématique très large. En effet, l’OSCE étant divisée entre 3 dimensions, je suis affiliée à la deuxième et troisième, à savoir la dimension économique et la dimension droits de l’homme et démocratie. En outre, mes missions dépendent du besoin des diplomates que j’assiste : il peut m’arriver de voyager (je suis notamment partie en déplacement à Bratislava pendant deux jours pour assister à une conférence) ou encore de représenter ma délégation dans certaines réunions.

Envie de lire d’autres retour d’expériences à l’étranger ? Découvrez l’interview de Bérénice, stagiaire à l’ambassade de France au Tchad ou celle de Denis, en échange à l’université de Buenos Aires.

Mis à jour le 11 février 2022