Son histoire

Accueil » L’école » Son histoire

Plus de 120 ans d’histoire

HEIP est une école pionnière dans les domaines des sciences politiques et des relations internationales. Elle a été construite autour de trois valeurs très fortes que nous défendons toujours aujourd’hui.

Former des citoyens éclairés
Il s’agissait alors de former des étudiants à mieux comprendre le monde dans lequel ils vivaient et à combattre l’ignorance et les préjugés.
L’objectif d’HEIP est de former des citoyens éclairés capables de comprendre les enjeux d’un monde complexe et en perpétuel transformation.

Innover pour s’adapter au monde actuel
Au moment où l’école est créée, les sciences sociales sont une discipline à peine naissante, ce qui positionne HEIP comme précurseur de cette formation.
Cette valeur d’innovation reste la nôtre aujourd’hui, en proposant au sein de notre formation des programmes solides sur des sujets majeurs pour comprendre notre monde contemporain et en mettant l’accent sur une forte dimension internationale.

Exceller pour former des professionnels accomplis
La vocation de notre école est de former des citoyens éclairés à même de comprendre un monde très complexe tant au niveau national qu’international mais aussi d’en faire des professionnels accomplis en leur donnant les outils pour s’épanouir au mieux dans le monde professionnel après leur formation.

123

ans d’histoire

1400

étudiants

5

campus

223

étudiants internationaux

50

universités étrangères partenaires

Un héritage … une ambition

L’histoire d’HEIP commence en 1899. Une femme, Jeanne Weill, plus connue sous le pseudonyme de Dick May, crée l’Ecole des Hautes Etudes Sociales qu’elle installe rue de la Sorbonne à Paris. Le but de l’institution : former les jeunes et particulièrement les instituteurs de la République à cette nouvelle science qu’est la sociologie, leur ouvrir l’esprit, les amener à penser par eux-mêmes et non à travers l’enseignement classique et la presse.

On est alors au lendemain de l’affaire Dreyfus. On y rencontrait, tant parmi les professeurs que parmi les élèves, tous ceux qui pensaient que « l’Affaire » révélait, d’abord, une faille dans l’éducation. Il fallait dépasser l’enseignement classique. Et, au sein d’HEIP, des professeurs de la Sorbonne, hommes politiques, grands intellectuels – Anatole Leroy-Beaulieu et Georges Sorel notamment – s’attelèrent à cette immense tâche. D’année en année, le succès va se confirmer. L’École se diversifie en École de Morale, École de Journalisme et même une École des Arts.
Des universitaires de renom, tels qu’Émile Durkheim, fondateur de la sociologie en tant que discipline autonome, Anatole France, écrivain, prix Nobel de la Littérature en 1921, Paul Deschanel, Président de la République Française en 1920, feront partie des enseignants. Léon Bourgeois tout comme Charles Péguy seront parmi les assidus. Romain Rolland, le célèbre auteur de « Jean Christophe » sera le directeur de l’École des Arts. Gabriel Fauré, Ravel, Debussy animeront les soirées musicales.

Après la guerre de 1914-1918, la direction change, l’École se transforme en Hautes Études Internationales, Hautes Études Politiques et École de Journalisme. La Morale et les Arts disparaissent. Pendant tout le 20e siècle vont se succéder les personnalités les plus prestigieuses du monde politique et universitaire. Pour n’en citer que quelques-uns, on remarque dans une longue liste de noms, Albert Lebrun, Paul Painlevé, Maurice Schumann, Léon Duguit, Arthur Fontaine, Henry Jouvenel. Tout ce que la France compte de personnalités du monde politique, social ou économique participe à l’enseignement.

Aujourd’hui, HEIP, Hautes Études Politiques et Internationales a repris le flambeau. Très vite, professeurs et conférenciers étrangers vinrent également y enseigner, bientôt rejoints par des étudiants qui venaient d’Europe et du monde. Au début du 20ème siècle, l’originalité de notre école tenait déjà à la spécificité des enseignements pionniers, les relations internationales et les sciences sociales ; à la diversité des approches qui combinaient des économistes, historiens, philosophes, géographes, sociologues, juristes et au souci constant de donner un enseignement complet, clé de compréhension des enjeux du monde contemporain. C’est ainsi que Pierre Mendès-France, durant les années trente, y assura le cours d’économie politique tandis qu’Aristide Briand s’y interrogeait sur la Société des Nations.

Ils enseignent à HEIP

  • Bettina Laville : Conseiller d’Etat honoraire, Présidente d’honneur du Comité 21, Présidente de l’IEA de Paris
  • Aurélie Tardieu : Juge assesseur à la Cour nationale de droit d’asile, Secrétaire général du Réseau francophone de droit international, Maître de conférence à l’Université de Caen
  • Florent Stora : Conseiller diplomatique à la représentation permanente de la France auprès de l’OCDE
  • Arnaud Benedetti : Rédacteur en chef de la Revue Politique et Parlementaire
  • Dominique de Combles de Nayves : Cour des comptes, ancien Ambassadeur et Directeur de cabinet au quai d’Orsay, à la Coopération et à la Défense
  • Général Watin Augouard : Fondateur du Forum International de la cybersécurité, Président de l’Institut National pour la cybersécurité et la résilience des territoires
  • Anne-Cécile Robert : Journaliste, Directrice des éditions et des relations internationales du Monde Diplomatique
  • Pierre Mourlevat : Contrôleur général économique et financier
  • Philippe Guibert : Rédacteur en chef de la revue Médium
  • Gilduin Davy : Professeur agrégé des Universités, Histoire du droit, Université Paris X Nanterre
  • Frédéric Tristram : Maître de conférence en histoire économique, Paris I
  • Renaud Vedel : Préfet, Coordinateur de la stratégie nationale pour l’I.A
  • Benjamin Morel : Maître de conférence en droit public, Université Paris II Panthéon-Assas
  • Jean Lévy : Consul général de France, Ambassadeur de France en Hongrie, Auditeur à la Cour des Comptes puis Secrétaire général, Directeur de cabinet du Ministre délégué aux Affaires étrangères et des Ministres de la Coopération et du Développement
  • Richard Amalvy : Directeur général de la fondation Brazzaville
  • Régis Passerieux : Sous-préfet de l’arrondissement d’Istres
  • Marine Mathé : Consultante en affaires publiques
  • Morgane Donot : Docteure en science politique Chercheure associée à l’université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle
  • Sandrine Simon de Bessac : Fondatrice de l’Ecole des Orateurs, Professeur d’Eloquence, de droit et de science politique , Avocate, Business Coach, Conférencier
  • Olivier Rouquan : Politologue, Conférencier et Chercheur associé
  • Robin Degron : Haut fonctionnaire des finances et de l’environnement, conseiller référendaire à la cour des comptes
  • Fabrice Rizzoli : Enseignant – Conférencier, chef de projet, Politologue
  • Grégory Portais : Professeur de droit public, droit administratif, PAC, libertés fondamentales et note de synthèse Enseignement supérieur, écoles préparatoires aux concours juridiques et administratifs

Ils ont enseigné à HEIP

  • Paul Henri d’Estournelles de Constant : Prix Nobel de la Paix en 1909
  • Henri Lafontaine : Prix Nobel de la Paix en 1913
  • Romain Rolland : Prix Nobel de Littérature en 1915, écrivain, professeur de « Littérature et critiques littéraires et musicales » à HEIP de 1902 à 1911
  • Léon Bourgeois : Prix Nobel de la Paix en 1920, président du Sénat de 1920 à 1923, professeur de « Doctrines démocratiques » à HEIP de 1901 à 1911
  • Anatole France : Prix Nobel de Littérature en 1921, écrivain, professeur de « Rédaction journalistique » à HEIP de 1902 à 1903
  • Aristide Briand : Prix Nobel de la Paix en 1926, président du conseil des Ministres de 1909 à 1929, professeur de « Questions sociales » à HEIP de 1901 à 1902
  • Ferdinand Buisson : Prix Nobel de la Paix en 1927
  • Bertrand Russell : Prix Nobel de Littérature en 1950, philosophe britannique, professeur de « Philosophie politique anglo-saxonne » à HEIP de 1910 à 1911
  • René Cassin : Prix Nobel de la Paix en en 1968
  • Paul Vidal De La Blache : Membre fondateur de la géographie moderne, Membre de l’Académie des Sciences Morales et Politiques, professeur de « Géographie » à HEIP de 1901 à 1917
  • André Siegfried : Membre fondateur de la sociologie électorale, Membre de l’Académie Française, professeur de « Systèmes démocratiques » à HEIP de 1902 à 1905
  • Arthur Fontaine : Rédacteur du traité de Versailles (1919), Premier Président de l’Organisation Internationale du Travail de 1919 à 1931, professeur de « Droit de grève » à HEIP de 1900 à 1915
  • Emile Durkheim : Membre fondateur de la sociologie française moderne, Membre fondateur de la Ligue des Droits de l’Homme, professeur de « Sociologie » à HEIP de 1903 à 1909
  • Léon Duguit : Juriste français, Fondateur de l’École du Service Public, professeur de « Questions de droit général » à HEIP de 1907 à 1911
  • Paul Deschanel : Président de la République Française en 1920, Membre de l’académie française de 1899 à 1922, professeur de « Actualité politique et internationale » à HEIP de 1908 à 1918
  • Victor Basch : Co-fondateur de la ligue des droits de l’Homme, mort pour la France en 1944, professeur de « Théories politiques et artistiques » à HEIP de 1903 à 1921

La puissance d’un Groupe

HEIP fait partie du groupe OMNES Education.

Opérateur privé d’enseignement supérieur européen, OMNES Education est le seul Groupe à offrir une gamme de formation tout au long de la vie qui s’étend aux principaux domaines de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche :

Communication, Création, Ingénierie, Management et Sciences politiques et relations internationales.

Chacune des écoles est spécifique :

ECE, ESCE, EU Business School, INSEEC, IUM Monaco, Sup Career, IFG Executive Education, HEIP-CEDS, Sup de Création, Sup de PubCEI et Créa Genève ont une identité forte mais aussi des points communs : un corps professoral hautement qualifié et des professionnels reconnus.

Leur ambition est de favoriser l’expérience étudiante au service de l’employabilité. Les écoles offrent à nos étudiants une expérience pédagogique différenciante avec un objectif clair : développer au mieux leur employabilité. Quelle que soit la construction de leur projet professionnel, les diplômés du Groupe OMNES Education bénéficient d’un accès facile à l’emploi, non seulement à la sortie de l’école, mais aussi tout au long de leur parcours professionnel.

Les écoles sont idéalement situées à Paris, Bordeaux, Lyon, Chambéry, Beaune, Rennes ainsi qu’à Londres, Monaco, Genève, Abidjan, Barcelone, Munich et San Francisco, dans des locaux équipés des dernières technologies, pour un cadre d’études agréable et fonctionnel conçu pour l’apprentissage.

Mathias Emmerich

Président Exécutif OMNES Education

José Milano

Directeur général OMNES Education

Laetitia Helouet

Directrice générale HEIP CEDS

Mis à jour le 7 novembre 2022