RNCP Expert en Relations et Coopérations Internationales

Accueil » Admissions » RNCP Expert en Relations et Coopérations Internationales

Certification RNCP en cours de dépôt auprès de France Compétences

Certification professionnelle délivrée et blocs de compétences

Les objectifs de la certification

Les relations et coopérations internationales sont au cœur des missions d’influence, de rayonnement et de développement international d’un Etat. Par définition, la coopération internationale est une coopération entre plusieurs pays sur un enjeu et/ou problématique donné. Elle est un instrument de la politique étrangère d’un Etat. En France, la politique étrangère regroupe entre autres l’action des collectivités territoriale (coopération décentralisée), le développement à l’international, la diplomatie autour de thèmes divers (culturelle, économique ou bien encore commerce extérieur ou numérique), les droits de l’homme, la sécurité-désarmement ou bien encore la société civile et le volontariat. Elle peut être à la fois bilatérale et multilatérale. La diversité des acteurs et des secteurs d’activités nécessite une réelle expertise.

La création de la certification « Expert en relations et coopérations internationales » vise à répondre aux besoins accrus en recrutement du secteur des relations et coopérations internationales et la nécessité de former des experts dans la conduite des relations internationales, au pilotage des coopérations relatives aux métiers du management public et privé des relations et des coopérations internationales. Cette certification vise également à répondre à la nécessité du secteur de former des spécialistes capables de négocier et de gérer des accords internationaux de quelque nature que ce soit tant sur le plan national que sur la scène internationale.

Les blocs de compétences

La certification professionnelle permet de préparer les blocs de compétences suivants :

  • Piloter les relations et les coopérations internationales ;
  • Définir une politique de développement et d’intervention à l’international ;
  • Assurer des missions de direction, de conseil et de soutien en situation de crise ou conflit.

A ces blocs communs de compétences vient s’ajouter une spécialisation optionnelle à choisir parmi :

  • Assurer le soutien de la diplomatie au développement économique d’un pays (diplomatie économique) ;
  • Piloter une politique de coopération humanitaire et reconstruction de la société civile ;
  • Concevoir et piloter une politique ou une coopération de défense et sécurité (dont la cybersécurité).

La validation de la certification s’obtient par la capitalisation de trois blocs de compétences communs à l’ensemble des parcours ainsi que d’un bloc de spécialisation ou de professionnalisation en fonction du parcours du/de la candidat(e).  

Vous pouvez retrouver les blocs de compétences associés à la certification sur ce lien.

Les métiers visés

La liste suivante, non exhaustive, présente les différents métiers que peuvent occuper les détenteurs de la certification :

  • Chargé(e) de mission aux relations internationales ;
  • Chargé(e) de mission programmes européens ;
  • Chargé(e) de mission affaires et projets européens ;
  • Officier de protection ;
  • Chargé de mission défense et sécurité ;
  • Vice-consul ;
  • Analyste géopolitique ;
  • Chargé d’études prospectives.

Les prérequis

Admission en 4ème année M1.

Dans le cadre de la formation initiale et afin d’entrer dans le dispositif, le(la) candidat(e) doit justifier d’un Titre ou Diplôme de niveau Licence ou de la validation de 180 crédits ECTS dans un des domaines suivants :

  • Des relations internationales ;
  • Des sciences politiques et d’administration publique ;
  • Du droit international ;
  • Du droit public ;
  • De l’économie ;
  • De géopolitique et histoire des relations internationales.

Admission directe en 5ème année M2.

Admission parallèle sur Titre ou Diplôme de niveau M1 à dominante relations internationales ou validation de 240 ECTS dans la même famille de formation ayant des blocs de compétences comparables.

Le(la) candidat(e) doit, en outre, justifier de ses compétences en méthodologie de la recherche.

Le respect des prérequis par le(la) candidat(e) pour accéder au dispositif de la certification s’effectue, d’une part au niveau de la constitution du dossier de candidature en ligne (au travers des divers documents annexes au dossier à joindre), et d’autre part, au moment de l’entretien individuel de motivation.

La VAE

Cette certification est accessible par la voie de la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

Découvrez toutes les formations liées à ce titre RNCP

Mis à jour le 20 juin 2022