Actualités – Ancien CEMAA, actuel commandant suprême à l’OTAN, le général LANATA intervient à HEIP

Accueil » L’école » Ses actualités » Actualités – Ancien CEMAA, actuel commandant suprême à l’OTAN, le général LANATA intervient à HEIP

Ancien CEMAA, actuel commandant suprême à l’OTAN, le général LANATA intervient à HEIP

Le 17 septembre, nous avons eu le plus grand honneur d’accueillir dans nos locaux le Général André Lanata.


Ancien chef d’état major de l’armée de l’air (CEMAA) et actuel commandant suprême allié pour la transformation de l’OTAN, il est également commandeur de l’ordre nationale du mérite, grand officier de la légion d’honneur. Il fut invité à HEIP par notre association étudiante Def’INSEEC.


Le Général a pu déjeuner sur le campus en compagnie de l’équipe HEIP, Thibault Del Cotto (Président de l’association étudiante Def’INSEEC), Gwendal Rouillard (dépuré de Lorient), ainsi que de l’Adjudant-chef Plumier, le Major Bouthiaux, le Lieutenant Dujardin, le Colonel Celo… Il a ensuite présenté sa carrière et ses missions et répondre aux questions des étudiants concernant l’Europe et la situation géopolitique actuelle. Pour terminé, il a accepté de se faire interviewer par deux étudiantes de notre journal Le P’tit H, Amélie Borruel et Jeanne Hurteloup (interview à découvrir ici !).


L’événement était ouvert à tous et nous avons eu le plaisir d’accueillir également des étudiants de l’ILERI, de l’École de Guerre économique ainsi que de la Sorbonne.

Pour en savoir plus le parcours du Général LANATA :

Origine et formation

André Lanata est le fils de Vincent Lanata, général d’armée aérienne et chef d’état-major de l’armée de l’air de 1991 à 1994. Diplômé de l’École de l’air (promotion 1981 Colonel Rossi dit Levallois) et de l’Université d’Aix-Marseille, il est breveté pilote de chasse en 1984.

Carrière militaire

André Lanata commence sa carrière comme pilote de chasse en 1985 sur Mirage F1CR5. Il est d’abord affecté à l’escadron de reconnaissance 1/33 Belfort (1985-1992), puis à l’escadron de reconnaissance 2/33 Savoie, tous deux basés à Strasbourg. En 1993, il rejoint le bureau programmes d’armement de l’état-major de l’Armée de l’air en tant qu’officier rédacteur des programmes de reconnaissance, avant d’intégrer la troisième promotion du Collège interarmées de défense en 1995. De 1996 à 1999, il est second puis commandant de l’escadron de chasse 2/3 Champagne (équipé de Mirage 2000D) sur la base aérienne 133 de Nancy-Ochey.


Ses affections en escadron le conduisent à être déployé en opération à de nombreuses reprises : Épervier au Tchad (1988-1989), Daguet (Irak, 1990-1991), Aconit (Turquie et Irak, 1991-1993), Crécerelle (Bosnie-Herzégovine, 1997), Joint Endeavour (Ex-Yougoslavie, 1997) et Trident (Kosovo, 1999-2000). Il totalise 146 missions de guerre et 3300 heures de vol.
De 2000 à 2004, André Lanata est affecté à l’état-major des armées, d’abord en tant qu’officier rédacteur à la division « Plans-Programmes-Évaluation », puis comme officier de cohérence opérationnelle (OCO) « Préparation ». Il prend ensuite le commandement de la base aérienne 188 de Djibouti de 2004 à 2006.


En 2006, il retourne à l’état-major de l’Armée de l’air en tant que sous-chef puis chef du bureau Plans. Puis, promu général de brigade aérienne, il devient directeur adjoint des affaires internationales et stratégiques du Secrétariat général de la Défense et de la Sécurité nationale le 1er septembre 2008.


Nommé général de division aérienne le 1er septembre 2011, il rejoint l’état-major des armées en tant qu’adjoint au sous-chef d’état-major Opérations. Enfin, à compter du 1er septembre 2013, il est élevé aux rang et appellation de général de corps aérien et nommé sous-chef Plans de l’état-major des armées.

Chef d’état-major de l’Armée de l’air

Le 3 juin 2015, André Lanata est nommé en conseil des ministres chef d’état-major de l’Armée de l’air et élevé aux rang et appellation de général d’armée aérienne à partir du 21 septembre suivant. Il succède au général Denis Mercier, nommé Commandant suprême allié pour la transformation de l’OTAN.


Il prononce son premier ordre du jour le 21 septembre 2015, après une prise d’arme sur la base aérienne 107 de Villacoublay.


Sous son commandement, l’Armée de l’air est notamment engagée dans les opérations Barkhane au Sahel et Chammal en Irak et en Syrie.

Commandant suprême allié pour la transformation de l’OTAN

Le 30 août 2018, il quitte ses fonctions de chef d’état-major de l’Armée de l’air. Il est nommé commandant suprême allié pour la transformation de l’OTAN le 13 septembre 2018 pour une durée de trois ans. Cette nomination, pressentie dès avril 2018, fait de lui le quatrième ex-chef d’état-major de l’Armée de l’air à être nommé à ce poste, après les généraux Stéphane Abrial, Jean-Paul Paloméros et Denis Mercier.

Mis à jour le 11 février 2022